397

27 novembre 397
Fin tragique de Rufin, ministre de l'empereur Arcadius. Rufin, né de parents obscurs, avait reçu de la nature un esprit souple et délié. Il sut tellement s'insinuer dans l'esprit de Théodose-le-Grand, qu'il parvint à des emplois considérables. L'empereur lui donna la charge de grand maître du palais, le fit entrer dans tous ses conseils, et le nomma consul avec son fils Arcadius. Après la mort de Théodose, ce ministre ambitieux, jaloux du crédit du général Stilicon, résolut de s'élever jusque sur le trône. Il appela les Goths et d'autres barbares dans l'empire, afin qu'au milieu du désordre universel, il pût s'en emparer ou le partager avec eux ; mais l'armée, excitée par un officier de Stilicon, nommé Gaynas, s'étant soulevé, Rufin fut massacré, et sa tête portée au bout d'une lance, servit de jouet à la populace irritée contre ce ministre lâche, avare et insolent.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×