490

490

18 septembre 490 av. JC
Bataille de Marathon. Darius avait décidé de lancer une puissante armée contre Athènes, avec ordre de piller, de brûler la ville et de lui amener tous les habitants enchaînés. Quel était le plan de Miltiade, chef de l'armée grecque ? Dégarnir le centre de ses troupes et renforcer les ailes qui devaient se rabattre sur l'ennemi et l'écraser, c'est-à-dire à peu près le même plan que celui appliqué par Hannibal à Cannes. Après un combat extrêmement meurtrier, les Perses refluèrent et s'enfuirent vers leurs bateaux, toujours poursuivis par les Grecs.
La légende affirme que Cynégire, le frère d'Eschyle, accomplit pendant le rembarquement une action d'éclat : il chercha à retenir avec sa main droite un « vaisseau » qui cherchait à partir (il devait s'agir dun' petite barque). Pour le faire lâcher prise, les Perses lui coupèrent la main. Cynégire, imperturbable, s'accrocha alors avec la main gauche, qui fut elle aussi coupée. Il se servit alors de ses dents. Les Perses, aussi têtus que lui, coupèrent la tête, et on assure que, cette fois, il abandonna... Les historiens qui se veulent rigoureux rapportent cette histoire, mais ils s'arêtent à la première main coupée.
Dès que la victoire fut assurée, un soldat athénien courut jusqu'à Athènes. Mais il fut tellement épuisé par le combat et par la course qu'il n'eut que le temps de dire : « Réjouissez-vous, nous sommes vainqueurs. » Et il tomba mort.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×