1859

1859

4 août Mort de Jean-Baptiste-Marie Vianney, connu sous le nom de curé d'Ars, sa paroisse, dans le diocèse de Belley. Le culte de sainte Philomène dont il fut l'apôtre, les conversions dont il fut l'auteur, les miracles que ses fidèles lui attribuent, firent d'Ars un lieu de pèlerinage célèbre. Béatifié en 1905, il fut canonisé en 1925.

Jean-Marie Vianney est né à Dardilly, près de Lyon. Il est devenu prêtre le 13 août 1815 à 29 ans, à force d'obstination et malgré peu de dispositions pour les études... Il est vrai que l'Église de France avait à cette époque de très gros besoins de recrutement pour combler les pertes de la Révolution et n'était pas trop regardante sur la qualité des postulants.

Le jeune prêtre se voit confier Ars, une paroisse misérable de 200 âmes dans les marais des Dombes, à l'est de Lyon. Mauvais prêcheur, il se révèle par contre très talentueux au confessionnal, au point de ramener ses paroissiens sur le chemin de la foi.

De son vivant même, l'humble curé d'Ars est honoré comme un saint. Il devient un modèle pour les gros bataillons de nouveaux prêtres qui partent à l'assaut des campagnes... Rappelons que le nombre d'ordinations est passé en France de 500 sous le Premier Empire à un maximum de 2357 en 1829! Fondations religieuses, congrégations et missions étrangères se multiplient et attestent de la vitalité de la foi chrétienne.

En permanence tourmenté par le sentiment de son incompétence, Jean-Marie Vianney meurt épuisé le 4 août 1859. Il est canonisé en 1925.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site