1806

1806

 

6 août 1806

Fin du Saint Empire Romain Germanique

 

Le 6 août 1806, dans l'indifférence générale, l'empereur d'Autriche François 1er déclare renoncer à la dignité d'empereur du Saint Empire Romain Germanique fondé par Otton 1er près de mille ans auparavant.

C'est l'ultime conséquence des traités de Lunéville et de Presbourg, consécutifs l'un et l'autre des défaites des Habsbourg face aux offensives françaises.

Le Saint Empire et la carte de l'Allemagne issue des traités de Westphalie avaient déjà été très largement remaniés suite au recez (procès-verbal) imposé à la Diète germanique par Napoléon 1er le 25 février 1803.

Entrevoyant la disparition prochaine du Saint Empire, l'empereur François II de Habsbourg regroupe sous l'appellation d'empire les États héréditaires de la famille des Habsbourg-Lorraine - les seuls sur lesquels il ait une autorité réelle. Le 11 août 1804, il s'attribue officiellement le titre d'empereur d'Autriche et roi de Bohème et de Hongrie sous le nom de François 1er.

Deux ans plus tard, prenant acte de la création de la Confédération du Rhin (Rheinbund) le 12 juillet 1806, qui regroupe seize États allemands sous la «protection» de Napoléon 1er, il enterre enfin le vieux titre d'empereur allemand.

Le nouvel empire d'Autriche, essentiellement implanté dans le bassin du Danube, autour de Vienne, sombrera un siècle plus tard à l'issue de la Grande Guerre.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site